Oser une déco blanche: pistes & astuces

Le blanc est présent dans tous les intérieurs. A commencer par nos plafonds!

Que cette couleur soit utilisée pour contraster avec une couleur forte ou pour adoucir une pièce, le blanc agrandit l’espace – diffuse la lumière – gomme les frontières.

Certains vous diront que ce n’est pas une couleur (comme le noir), d’autres la considèrent comme telle. C’est un non-débat.
Plus que toute autre teinte, le blanc existe en une infinité de déclinaisons. Il suffit de rajouter quelques grammes de colorant dans un pot de peinture blanc et vous obtiendrez un blanc coquille d’œuf, un blanc bleuté, un blanc rosé, un blanc violacé etc… C’est peut être un détail pour vous mais quand vous choisissez de contraster une teinte avec du blanc, choisissez le BON blanc. Si vous avez un bleu marine, contrastez avec un blanc froid et pas un blanc coquille d’œuf (qui contient du jaune, donc teinte chaude).

1 – Signification de la couleur blanche

Le blanc est (en terme de lumière) la synthèse additive de toutes les ondes du spectre visible. Toutes les couleurs de l’arc-en-ciel sont dans la lumière du jour!

En Occident, le blanc est associé à la paix, l’unité, la pureté. Instinctivement, le blanc c’est la neige – le lait – une robe de mariée / de baptême – les blouses du corps médical.
Dans la culture populaire, la couleur blanche c’est la pureté, l’innocence, la paix, la spiritualité, la stérilité.
En Orient par contre (et plus particulièrement en Chine et au Japon), le blanc symbolise la mort (on se marie traditionnellement en rouge). En Inde, le blanc est symbole de malheur.

2 – Le blanc à travers les âges

Cette couleur (avec le rouge) est une des premières traces que l’on retrouve dans les peintures rupestres. C’était de la craie, de la chaux, de la sève de certaines plantes…

Aux XVII et XVIII siècles, les hautes classes sociales se poudraient en blanc pour se différencier des paysans travaillant aux champs (teints hâlés).
Les souverains ont également adopté le blanc: le cheval d’Henri IV, les manteaux doublés de fourrure d’hermine, la cocarde blanche de Louis XVI…

Le blanc est également présent dans nos expressions: une page blanche (sans texte), une
voix blanche (sans timbre), une nuit blanche (sans sommeil), une balle à blanc (sans poudre), un chèque en blanc (sans provision), j’ai un blanc (trou mémoire) …

3 – Utilisation de la couleur en déco

Le plafond

Dans cet article, je passerai rapidement sur l’utilisation du blanc au plafond si ce n’est pour vous livrer le fruit de mon expérience (#monchantier) en terme de qualité de peinture.

Choisissez votre finition:

  • Un plafond mat pour une finition « poudrée ». La lumière n’est pas réfléchir par cette surface. Les imperfections seront moins visibles.
  • Un plafond satiné varie en fonction de la lumière qui l’inonde. Le plafond sera « poudré en soirée » et satinée (légèrement réfléchissant) le jour. Cette finition existe en version lessivable.
  • Un plafond brillant pour un plafond aux finitions impeccables. Idéale pour les pièces petites avec fenêtre pour créer du reflet.

Choisissez une bonne peinture blanche, contenant beaucoup de Titane (pigment blanc, couvrant) certaines marques l’indique clairement (Ripolin XPro3) ou le signalent par un fort pouvoir couvrant (V33, Tollens).  N’hésitez pas à investir parce que rien de plus pénible d’appliquer 3 voire 4 couches de peinture (au plafond) pour obtenir un beau blanc homogène. En fonction des pièces (humides, sèches), vous pourrez choisir une variante adaptée de la peinture.

Les murs

Les explications pour la finition s’appliquent également pour les murs. A la différence près que l’aspect salissant (petites mains qui se posent, éclaboussures de nourriture, nécessité de nettoyer) doit être pris en compte.
La finition satinée sera le meilleur compromis entre l’aspect et l’utilisation quotidienne. Si vous devez lessiver le support, choisissez une peinture où il est clairement indiqué « lessivable ».

Idées reçues

Le blanc ça agrandit, ça apporte de la lumière
Le blanc par définition, diffuse les rayons lumineux. Il n’apporte pas plus de lumière qu’il n’en reçoit mais il la diffuse. C’est pour cela qu’il donne l’impression de « plus grand » par qu’il crée une continuité mur / plafond. Mais attention, si vous tranchez avec une teinte vive vous perdez cette impression de plus grand.

Le blanc c’est froid, ça fait hôpital
Il existe deux sous-ton du blanc: celui qui contient des traces de couleurs froides (bleu, vert) et celui qui contient des traces de couleurs chaudes (rouge, jaune).
Il est vrai que si vous utilisez ET un blanc « froid » ET un éclairage blanc froid, l’effet « hôpital » est garantit. Avoir un intérieur blanc n’est pas synonyme d’hôpital parce qu’il existe plusieurs manières de rendre ce blanc chaleureux: le choix des matières (coton, laine, tapis épais et généreux, cuir), l’association avec des camaïeux très pastels de beige …

Le blanc c’est universel, ça va avec tout

Pas faux! Il a cette polyvalence à accompagner, soutenir ou adoucir un espace « plein ton » qu’il soit peint ou en papier peint.
On le retrouve dans beaucoup de logements en location, dans les salles d’attente (un peu trop d’ailleurs), dans les couloirs, les lieux de transit…

4 – Avec quelles couleurs l’associer?

Et bien toutes puisque le blanc est par définition « neutre ».
Voici  quelques ambiances qui ont su manier le blanc et la couleur de façon insolite.

Cette petite galerie vous permet de prendre la mesure (et le poids?) du pouvoir u blanc: tantôt il apaise, tantôt il révèle mais il n’est jamais fade!

5 – Les accessoires blancs

Commençons par les pots et cache-pots: osez les pots extérieurs en intérieur, ils sont imposants par leur taille, robustes par leur matière et imposent non par leur couleur mais par la taille.

Changer de regard sur les statues blanches: le décalé avec humour ou les reproductions d’œuvres d’art!

Semez des boîtes: belles et utiles! Une boîte à biscuit, une boîte à clés ou même une boîte à mouchoir…

 

Laissez traîner nonchalamment un plaid à poil, à laine, à boules … L’effet « lâcher-prise », « sieste » est garanti! Qu’elle soit en mohair, en coton, en fourrure synthétique l’attraction sera magique. Je suis tombée en « flemme » devant les accessoires ZARA HOME(je l’avoue).

 

Décorer un canapé, une méridienne, une banquette non pas avec une touche de couleur mais avec de la matière … blanche. Regardez plutôt!

6- Atmosphères blanchies / blanches

Tour d’horizon de plusieurs intérieurs pour vous inspirer…

 

J’espère que cet article (un peu long je le concède) vous aura fait changer d’avis sur le blanc en décoration et vous aura donner quelques envies surtout que le week-end arrive !

Bonne semaine, au prochain billet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s